#1

19 avril.jpg

je suis un nom oublié

sans image et sans secret

je marche sur la terre

en oubliant de réclamer les parfums

mystère d’une ère nouvelle

on s’empare de mes chagrins

primitive comme un chemin de glace

j’absorbe les passés amers

enfouis dans un cœur profond

j’attends que la patte du chat m’éveille

inutile ride au fond du verre d’eau

on s’attarde sur mon horizon trop haut

et si un jour le dromadaire marche à l’envers

je retournerai par la rivière à ton âme ouverte.

Lu