les champs fertiles font fleurir les enfants

Un environnement peut être révélateur ou inhibiteur de nos potentiels.

Un environnement dans lequel on baigne au quotidien n’est pas seulement un décor dans lequel on se meut mais aussi une forme qui structure nos expériences, une gamme de fréquences qui permet à certaines musiques d’être audibles et d’autres non, un ensemble de pensées et de croyances qui conditionnent notre perception de nous-mêmes et du monde.

Ce que les autres perçoivent de nous sont comme la caisse de résonance de la harpe pour les cordes de nos possibles, cela nous permet de les entendre, de les reconnaître, et d’en jouer.

Il est plus facile de composer une mélodie à partir des cordes validées par la caisse de résonance;

Entendre sa musique céleste, la musique intime et unique de son  » orenda  » ( de son âme ) demande parfois que l’on plonge profond au dedans de soi, jusqu’au chant des baleines , jusqu’au silence porteur des profondeurs, ou que l’on voyage longtemps à la recherche d’un environnement en accord avec nos couleurs, ou parfois que l’on le crée.

Nombres d’enfants qu’on nomme  » en échec scolaire » cherchent simplement encore leur champ fertile.

Un regard parfois peut suffire….

Chacun de nous a la possibilité d’amorcer la transformation du champ dans lequel on baigne , l’intégration de tout un collectif de nouvelles possibilités donne un accès aux enfants qui y vivent

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s