la flèche de Notre Dame

Vue plongeante

 

 

Je suis touchée par la symbolique, Notre Dame s’effondre, un appel à la solidarité pour la rebâtir…remettre du féminin au coeur dans nos organisations sociales.

Mais ce nouvel épisode du  » roman national  » a le don de m’exaspérer avec ces commentaires en deuil , …j’aurais aimé que l’on accorde la même importance , le même respect , à l’expression de la douleur sociale portée par ceux qui ont eu le courage de descendre dans la rue!!

Célébrer l’unité de notre pays autour de cet événement qui n’en est pas un, c’est un accident…ça donne des relans de moyen-âge ( bon ,normal, vu le bâtiment touché) où le sentiment religieux s’invite dans la conscience politique, ça me fait tout bizarre, c’est complètement en décalage avec la couleur de mes sentiments de citoyenne et aggrave le fossé qui existe entre mon aspiration à participer à la vie politique et les modalités de communication de ses représentants…..

Il y a depuis quelques décennies un vieux relan de shéma de pyramide dressé en modèle d’organisation sociale exemplaire , et le  » premier de cordée  » nous le rappelle gentiment, plus que du mépris, c’est de la méprise sur les moteurs réels de la vie démocratique, et nous glissons doucement vers un schisme qui dissocie la vie réelle des citoyens et l’articulation de la parole  politique officielle.

Ce discours qui assume une logique de domination ( avec une hiérarchie entre les ministres et les gilets jaunes par exemple ) comme modèle de dynamique évolutive d’un pays est naturellement générateur de violence.

La libération de la parole se fait sur les ronds-points , comme des cercles de paroles spontanés et urbains, pendant que le discours officiel se dresse en une flèche blessée.

S’élever pourtant est moins  » regarder vers le haut » que s’enraciner dans l’essentiel du réel pour avancer ensemble vers une conscience plus évoluée et le secret de la flèche de Notre Dame est qu’elle s’enracine dans le Sacré Coeur pour pointer vers l’avant….Une invitation à envisager le futur à partir du sanctuaire de la Présence, s’orienter à partir de du vivant de son coeur, construire à partir des aspirations de notre âme et des besoins qui crient, et laisser danser Esmeralda…

flèche 2.png

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s