ne te quitte pas

Tu crois sauver le sauvage en criant à l’enfant de marcher sur la pointe des pieds?

Mais c’est l’essence du monde que tu détruis.

En sa marche réside la danse du Soleil et le chant de la Lune.

Ne brise pas le déroulé de sa voûte ou la céleste ploiera sous ton hurlement frénétique.

Suis-les , ses délicats petons qui avec joie rencontrent la poussière.

Et chante pour eux, pour le chemin, et l’enfant qui marche.

Il marche vers la beauté de l’aurore insouciant de ta certitude à sa fin.

Il marche l’enfant, de toute sa hauteur, savourant le frétillement de ses orteils qui inventent le rire.

Ne crie pas où le Sauvage s’éteindra et l’enfant marchera sans toi.

Et l’enfant qui marche, c’est toi, ne te quitte pas.

Tilili

 

One Reply to “ne te quitte pas”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s