Nous sommes des pages blanches

Nous qui ne travaillons pas ou presque, au chômage, précaire, intérimaires, aidants familiaux, bref, nous les pauvres, dont le  » travail » est invisible tellement il est fondu à notre quotidien. Nous vivons dans un temps qui s’inscrit ailleurs que dans l’agenda social.

Nous sommes des pages blanches.

ça peut faire peur.

Nous sommes l’indice du possible .

Cette vacuité au coeur de l’agenda politique et social est une possibilité de voir la vie autrement.

de voir la vie tout court

celle qui circule en dessous les grilles du calendrier tracé

la vie elle-même

Par notre vacuité, nous convions à la Présence.

Sur la page blanche de l’agenda , tu peux prendre des crayons de couleur et dessiner une vie nouvelle, avec ton coeur d’enfant retrouvé.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s