découvrir sa propre vérité

Nombreux, nombreuses, sont les coach de vie sur le net, et un vocabulaire commun est utilisé pour parler de l’âme, de l’ego, du canal mediumnique, des vies antérieures, des mémoires akashiques, du coeur-cristal,etc…je me pose la question: doù vient cette uniformité dans le vocabulaire, les concepts, les structures des expériences de toutes ces personnes si différentes pourtant…est ce une même origine théorique qui s’est répandue, est -ce une convention de langage qui nous permet de communiquer, de s’accorder et de se comprendre , est-ce le reflet d’une véritable structure de l’être qui nous serait commune et qui se découvre ?

Toujours est-il que dans un premier temps je me suis sentie gênée par ce nouveau discours qui délivre une vérité à partir d’une expérience ( et donc sans possibilité critique ) sous la forme d’une conférence -vidéo sans interactions équanimes ( le tchat étant silencieux et dans la marge )., sans alignement vertical au sein d’une tradition ( et donc sans possibilité de repérage )… un retour des chaires des doctes enseignants en version 2.0?

Dans le même temps, je suis très friande de ces conférences, et je trouve fantastique qu’une parole alignée avec l’expérience d’une personne se partage dans la recherche de transparence ,

Donc d’un côté c’est pour moi une libération dans le partage de la parole et dans le fait de pouvoir se saisir de la parole et de la construction du savoir à partir de l’expérience par tout un chacun et à la fois je m’interroge sur le manque de distanciation dans ce dispositif d’élaboration et de partage du savoir, à quel moment les questions du cheminement sont elles partagées? à quels moment les doutes? le contour des limites apparaissent-elles?

Nous ne sommes donc pas dans une démarche scientifique dans toutes ces conférences d’enseignement spirituels et finalement, le plus important peut-être n’est pas le contenu de ces conférences ( les vérités enseignées ) mais plutôt le partage d’une personne qui s’est ouverte à sa sagesse intérieure, qui la vibre au présent, qui reconnaît  » sa » vérité, qui l’accueille et la partage, l’auditeur se trouvant alors inspiré pour faire de même, s’ouvrir à la sagesse que peuvent lui délivrer ses expériences et découvrir  » sa » vérité.

Frédérique Teyssier

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s