28, s’autoriser

le 8 circule comme il peut du ciel à la terre et de la terre au ciel

ses voûtes sont ce qui font le tenir debout, et quelle galère, écolier , penché sur l’exercice, pour le dessiner autrement que tout de guimbois, aplati, méconnaissable…

C’est qu’il lui faut du volume au 8 pour respirer, pour prendre sa place , naturellement.

Plus ça circule librement en lui et plus le volume devient aisé et plus sa verticale est solide…

s' »autoriser », c’est reconnaître le soi comme auteur.

Autrefois, j’attendais de l’espace social une voûte et un socle, des repères pour prendre place

Aujourd’hui j’accueille, j’écoute et je reconnais en moi, la vie qui circule et s’organise

la structure est empathique, elle se crée de l’intérieur

il n’y a pas de place à prendre , ma nuit est toujours debout,il y a l’espace à respirer consciemment.

de là, interreliés, un changement de paradigme s’opère instantanément,

vivants, sur cette terre ouverte sur le ciel, nous sommes les tisseurs de liens et les gardiens du vide

je te souhaite, jardinier de l’espace, un beau 28 septembre .

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s