Emmanuel et Greta

« Il faut partir de la relation concrète entre un moi et un monde . Celui-ci, étranger et hostile, devrait, en bonne logique altérer le moi. Or la vraie et l’originelle relation entre eux , et où le moi se révèle précisément comme le monde par excellence, se produit comme séjour dans le monde. La manière du Moi contre  » l’autre » du monde, consiste à séjourner, à s’identifier en y existant chez soi. Le Moi, dans un monde de prime abord autre, est autochtone. Il est le revirement même de cette altération. Il trouve dans le monde un lieu et une maison. habiter est la façon même de se tenir, non pas, comme le serpent qui se mord la queue, mais comme le corps qui, sur la terre , à lui extérieure, se tient et peut. Le « chez soi » n’est pas un contenant, mais un lieu où je peux, où, dépendant d’une réalité autre, je suis, malgré cette dépendance, ou grâce à elle, libre »

E.Levinas Totalité et Infini

merci à toutarmonie qui m’a donné envie d’écrire cet article

Nous sommes le monde.

jardinier de toi-m’aime, je te souhaite une journée à la brise nouvelle

One Reply to “Emmanuel et Greta”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s