clefs pour une communication bienveillante

clef n°1 : S’ACCUEILLIR, S’ECOUTER

S’écouter est la base ….et pourtant, pas si simple!

Normal, toute l’éducation traditionnelle est basée sur la non-écoute!!! la plupart d’entre nous avons été formatés ainsi :

« passer outre ce que l’on ressent pour faire ce que l’on doit » ( Aïe! )

C’est cela qui a été validé comme  » bien  » et comme  » altruiste »

Tout d’abord, il y a une grosse confusion entre  » prendre soin de soi  » et l’égocentrisme. Cela vient de la morale catholique très prégnante en France et d’une incompréhension de ce que signifie le  » soi ».

En réalité, prendre soin de soi est le meilleur service que l’on puisse rendre à l’autre.

Car le  » soi  » est le centre de notre être, et ce centre est interconnecté avec le centre de tous…chaque fois que je me respecte, que je me prends en compte, que je me fais du bien, je nourris d’amour le jardin partagé de tous les coeurs humains.

D’autre part, et bien pas facile de s’autoriser à s ‘écouter ayant engrammé de telles croyances. Combien de fois, nous avons entendu notre petite voix nous donner un précieux conseil mais nous ne l’avons pas écouté, et après coup, on dit  » si j’avais su… »  » ah, si je m’étais écoutée… »

Du coup, s’écouter, c’est une pratique. Réengrammer cette posture de base demande du temps, une répétition d’expériences d’écoute de soi, de la persévérance dans a pratique de cette nouvelle posture.

Cela demande tout d’abord de se choisir comme base de référence.

Laisser tomber le programme collectif qui se chargeait de notre plus grand bien sachant à notre place ce qui est bien pour nous, laisser tomber ce que nous a transmis notre famille, laisser tomber ce que préfèrerait notre conjoint , nos parents, nos enfants, ou même notre ancien moi, ne plus rien savoir du tout, mis à part que nous avons accès à chaque instant à une part de nous plus grande que nous qui  » sait  » .

Ensuite, se faire confiance, faire confiance en cette partie de nous et faire confiance en notre capacité à l’entendre. Cela demande bien souvent de déprogrammer les auto-sabotages, les croyances limitantes du style  » je suis nulle »,  » moi je n’y arriverai jamais »,  » qui suis-je pour prétendre à la sagesse?  » etc….

Enfin, prendre le temps,de se placer véritablement dans une posture intérieure d’écoute .

Physiologiquement, impossible d’être en mode écoute si on est stressé donc la première chose c’est se détendre.

Prendre un temps et un espace dédié à s’écouter. Un rendez-vous sacré avec soi-même. Cela peut être deux mn sur une chaise face à la fenêtre ouverte si elle donne sur un jardin, ou fermer les yeux quelques instants, cela suffit…c’est accessible à chacun quelque soit notre situation de vie. Simplement le décider, puis ne faire que ça le temps imparti.

Se sourire intérieurement.

Ecouter sa respiration, l’observer, lui donner tout l’espace dont elle a besoin là maintenant.

Accueillir tout ce qui est présent y compris les tensions, les pensées, les résistances, c’est ok.

Puis choisir là où je souhaite poser mon attention là maintenant ( vers quelque chose que je souhaite développer car là où va l’attention ,va l’énergie ), par exemple, ce que je ressens dans mon corps, j’écoute, j’observe..

Puis je vais dans l’espace de mon coeur et je respire là, dans cet espace divin qui est toujours présent, accessible, intact quelque soit ce que nous avons pu vivre, cet espace m’accueille et me reconnait dans ce que je suis réellement .

Bienvenue à moi-même sur cette Terre ici et maintenant.

clef n°2 : le NON-JUGEMENT

clef n°3 : reprendre la RESPONSABILITE de sa parole

clef n°4 : ABRACABRA, je crée par la parole

clef n° 5 : LA DANSE DU DIALOGUE

clef n°6 : l’ENERGIE des BESOINS

clef n°7 :CREATIVITE et COOPERATION