la ronde des colibris-pas à pas – 4

REGLE n° 2

ECOUTER

chacun écoute celui qui s’exprime sans l’interrompre

Je donne toute mon attention à celui qui s’exprime .


La qualité de mon écoute va favoriser son expression, amplifier la connexion qu’il établit avec lui-même , et l’aider ainsi à la clarté et l’authenticité.

Parfois j’ai envie de l’aider , je voudrais l’interrompre pour lui donner les mots qui lui manquent … la règle du jeu est que je ne l’interromps pas ; je respecte le temps de maturation nécessaire à son expression, les silences et les hésitations faisant partie intégrante de son expression. Et puis , si je lui donne un mot à moi, je ne connaîtrai jamais le sien , qui est sûrement différent..


Parfois ce qu’il dit me met hors de moi , j’aurais besoin de réagir tout de suite.. dans ce cas – là , j’accueille silencieusement mon émotion et je me rappelle que je pourrai prendre la parole à mon tour ..un peu de temps sera passé, cela m’aidera surement à m’exprimer plus respectueusement et plus clairement..


Parfois j’ai envie de  » rectifier  » ,les faits énoncés ne correspondant pas selon moi à la vérité..je me souviens alors de la règle : accueillir inconditionnellement l’expression de l’autre , l’important étant ce qu’il a besoin de communiquer ,et puis je pourrai tout à fait donner ma version des faits quand j’aurai la parole


Enfin parfois , je reste silencieux, mais  » ça parle dans ma tête  » jugements, réactions, prolongations, mes propres pensées prennent le dessus , je réfléchis à ce que je vais dire quand ce sera mon tour et je n’écoute plus.. essayer d’être pleinement présent à l’autre sans commentaire, sans discussion, sans jugement , sans supposition…ça demande de l’entraînement …. : ) C’est une pratique, une forme de méditation, une pratique spirituelle…

Au bout d’un certain temps, l’alchimie créative du cercle peut devenir palpable , visible ou audible selon les perceptions de chacun; c’est comme un flux, le courant d’une rivière, ou comme un choeur ..je trouve cela très touchant et très beau , pour moi c’est très agréable d’être en contact avec cette vie invisible …J’ai vraiment alors la sensation d’exister et d’être dans le creuset du coeur commun à tous les êtres vivants.


le champ empathique est un besoin vital pour tout être humain . Être entendu, compris, accueilli, aimé tel que l'on est , est tout simplement vital.
La science a mis en lumière récemment la présence des neurones miroirs .
Quand j'entends l'autre parler , les circuits neuronaux correspondant à ce qu'il exprime s'activent dans mon propre cerveau…c'est dire à quel point le dialogue crée réellement du lien …


être en présence de cette co-naissance, cette reconnaissance de mon dialogue intérieur, de l’espace de ma subjectivité ,est indispensable à la construction de ma personne en tant que sujet , à ma santé psychique.

L’empathie est donc nécessaire et bénéfique , elle offre un espace de coconstruction du  » je « . Car nous avons cela de commun, nous les êtres humains, d’avoir besoin de l’autre pour devenir nous -mêmes.


En tant que famille, nous ne sommes pas seulement le  » nid  » douillet qui assure notre sécurité physique mais aussi le cocon qui permet le développement de notre vie psychique .

Et chaque membre de la famille en est co-constructeur .


le cercle crée un champ amplifié d’écoute , merveilleux cocon qui peut accueillir l’éclosion de chacun dans la découverte de lui-même .