solidarité féline

IMG_4890.jpgLa nuit où Cannelle accoucha pour la première fois, elle vint chercher de l’aide auprès de son premier cercle : elle se rapprocha de Lila ( la chatte plus âgée ) mais se trouva rejetée,Fleur ( la chienne gardienne du foyer ) sans trop de succès… puis de moi ( la maman humaine ) : je la rassurai tant que je pus , elle se rendit dans le panier qu’on avait prévu à cet effet,mais quand les douleurs s’intensifièrent, elle en sortit vivement, se colla à Maëlle ,sa gardienne, dans son lit ,et là ,leur complicité permit à Cannelle de trouver de la force. On voyait le travail s’effectuer, la naissance se préparer,et Cannelle complètement chamboulée mais totalement présente au flux métamorphique engagé.

Soudain,au dernier moment, en un bond de tigresse, elle se réfugia d’instinct dans un panier à chaussettes, et l’accouchement eut lieu .

Félicitations ! et joie !Quand je m’approchai, Cannelle se poussa délicatement et me montra fièrement ses petits.Ainsi, elle partageait avec moi et me remerciait.Je fus touchée aux larmes.

Ce printemps voilà que Cannelle devint grand-mère…la plus jeune de ses filles, Lune, s’apprêtait à mettre bas. Devant son immaturité, nous étions très inquiètes, craignant l’abandon , des chatons morts-nés ou de la difficulté pour accoucher….Et voilà que l’on assista ébahies à quelque chose d’extraordinaire …Cannelle accompagna sa fille  : elle déplaça le panier et l’emmena dans un coin de la chambre, elle y rentra avec lune , elle lécha les petits avec elle et les allaita!!!Cannelle ayant une deuxième portée en même temps que Lune, toutes deux se trouvent dans la même pièce , paniers côte-à-côte, et voilà qu’elles s’entraident, allaitant les petits  l’une  de l’autre , les surveillant si nécessaire, leur répondant quand ils appellent…Cette solidarité entre mamans me chamboule le cœur. Cet amour maternel et félin raconte à quel point les animaux sont emplis de Sagesse . Je nous le souhaite à nous, humains.

Maman Grizzly.

#5

Osciller,quelle belle déclinaison pour paraître moins penché.

Tordre l’histoire n’a pas plus de résonance que d’éplucher la vérité.

Arrête de paraître ébahi

Rabaisse ton sourcil devant l’inouï

éponge ton front de la futilité

et rapproche toi de la saison innesperée

du printemps.

#4

IMG_4741.jpgindigo indigné,

je noue les espoirs

dans la bulle d’hier.

indigo indigné,

pâle pétale de cerisier

bercé par les vents du nord.

indigo indigné,

je tombe dans l’oubli du

monde sous l’herbe verte.

indigo indigné,

je parle le bleu souple

comme un ciel de printemps.

 

 

 

 

19 avril.jpg

je suis un nom oublié

sans image et sans secret

je marche sur la terre

en oubliant de réclamer les parfums

mystère d’une ère nouvelle

on s’empare de mes chagrins

primitive comme un chemin de glace

j’absorbe les passés amers

enfouis dans un cœur profond

j’attends que la patte du chat m’éveille

inutile ride au fond du verre d’eau

on s’attarde sur mon horizon trop haut

et si un jour le dromadaire marche à l’envers

je retournerai par la rivière à ton âme ouverte.

19avril.jpg

Par l’ampleur du monde

je rêve d’un soupçon

de l’autre.

 

Comme un chant improvisé,

ou un champs de marguerittes,

mon cœur suspend

la respiration de la lune.

je veux parler à la mer

en savourant l’écume du soir.

Tout rit sous les parapluies.

Je veux goûter l’aurore

crépitante, pot de miel du ciel.

le carrousel mélange les ivresses.

je veux tourner sans cesse

à travers la terre flottante.

 

Par un soupçon du monde

je vis l’ampleur de l’autre.

IMG_4747 (1).jpgLe lilas a le pouvoir du sourire

le printemps est un enfant.

Chaque pétale de l’instant

attend ton pas pour s’ouvrir.