vivre dans son environnement naturel

Lorsque le coeur est blessé, l’être se referme, se recroqueville sur lui-même, ferme ses portes et ses fenêtres , comme un escargot dont on a touché les antennes qui se replie dans sa maison en protection.

Bien sûr le coeur est fragile, sensible, aussi délicat qu’une antenne d’escargot!

il a besoin de se nourrir d’amour, il a besoin de l’amour comme environnement pour pouvoir vivre, s’épanouir, donner, rayonner, être libre et joyeux, être lui-même, entièrement.

L’amour est l’environnement naturel de tout être humain.

l’écologie intérieure c’est prendre soi de son jardin intérieur afin qu’il redevienne un environnement naturel pour soi.

Dans quel état est ton jardin ce matin?

Les arbres ont ils assez d’espace pour laisser se déployer en paix le chant de leur canopée?

Les déchets des blessures anciennes sont ils recyclés au compost pour bientôt un humus fertile?

Te donnes-tu le temps d’entendre les oiseaux de ton âme?

As-tu réparé la barrière qui dit clairement à ce qui veut t’envahir tes limites?

L’ as-tu arrosé de toute attention?

sens -tu le parfum de ses fleurs singulières et sauvages?

en as -tu offert les fruits?

ressens-tu la bénédiction de la source vive qui coule en son centre?

as-tu ri devant l’imprévu de la sauterelle, la coccinelle, la grenouille ou le merle moqueur?

Prends quelques secondes pour t’y rendre, il suffit de fermer les yeux une main sur le coeur, et ressens -le, laisse la petite brise fraîche de ta présence neuve te délivrer tous ses parfums subtils, comme il est beau, comme il est libre, comme il est vivant!